Dans un monde traversé de changements rapides et incessants et qui, au-delà des difficultés, présente de nombreuses perspectives, EY a choisi un objectif ambitieux, qui est également notre signature depuis le 1er juillet 2013 : Building a better working world.

Building a better working world peut être lue de deux façons différentes. Tout d’abord, c’est prendre une part active à la construction d’un monde nouveau, en marche vers le progrès. Mais c’est également rendre plus juste, plus équilibré le monde du travail dans lequel nous évoluons.

Cette ambition tient compte des évolutions majeures de notre environnement et correspond à notre ADN : la pluridisciplinarité, les services à haute valeur ajoutée, l’approche globale que nous proposons à nos clients, notre engagement sociétal.

Cette nouvelle signature intègre l’exigence de qualité dans la réalisation de nos travaux et propose d’aller plus loin dans ce que la société, nos parties prenantes, nos clients et nos collaborateurs peuvent attendre d’EY.

Share.

About Author

Fathi Derder

Conseiller national depuis décembre 2011, réélu en 2015, Fathi Derder (45 ans) est membre de la Commission de la science, de l’éducation et de la culture. Il y défend une politique d’innovation active, et des conditions-cadres encourageant la recherche et le transfert technologique. Fathi Derder préside en outre l’association Le Réseau, un groupe de start-up, d’entreprises et de Hautes Ecoles suisses engagées pour l’entrepreneuriat et l’innovation. Journaliste, il fut notamment rédacteur en chef adjoint à la Radio suisse romande, puis rédacteur en chef de La Télé, avant de devenir journaliste indépendant. Il collabore notamment avec le journal Le Temps. En 2015, il publie « Le prochain Google sera suisse (à dix conditions) », aux éditions Slatkine.

Leave A Reply