La Suisse encourage enfin ses start-up !

Rapport d’activités du comité, assemblée générale du Réseau, 13 octobre 2016, Renens

Le travail du Réseau porte ses fruits : le jour même de l’Assemblée générale, le 13 octobre, le Conseil fédéral communiquait la signature d’une déclaration commune entre le gouvernement, les caisses de pensions et des investisseurs pour développer le capital-risque en Suisse. Une déclaration signée par deux conseillers fédéraux Johann Schneider-Amman, Alain Berset, au terme d’une réunion initiée par Le Réseau. Et cette déclaration sera suivie d’effets : le Conseil fédéral va publier dans un mois un rapport en réponse au postulat « Pour un meilleur développement des entreprises innovantes », dressant un catalogue de mesures à prendre pour améliorer le financement des start-up. Mesures que nous mettrons en place rapidement dès 2017, en prolongement à la déclaration du 13 octobre.

Parallèlement, un important fonds d’investissement de capital-risque est mis en place, une initiative privée initiée et opérée par Henri Meier et la banque Reichmut, le Fonds Suisse pour l’avenir (Zukunftsfonds Schweiz). Cela fait des années que Le Réseau se bat pour la mise en œuvre de la motion Graber sur ce Zukunftsfonds. Et la Fondation pour un Fonds suisse pour l’avenir sera présidée par Fathi Derder, président du Réseau. A terme, le fonds sera alimenté par une petite part de l’épargne des caisses de pension, afin que l’argent des retraites soit placé de manière sûre, et investi dans le tissu économique local et l’avenir de la Suisse (lire l’article du Temps, de la Liberté (PDF joint) ainsi que le reportage de la RTS)

 

Aménager notre fiscalité pour nos start-up

Le rapport du Conseil fédéral attendu en décembre en réponse au postulat « Pour un meilleur développement des entreprises innovantes » sera le point de départ d’un important chantier. Et de nombreux textes de loi sont déjà sur la table du Conseil fédéral pour faciliter la vie des entrepreneurs. Nous travaillons par exemple à la défiscalisation de l’investissement, ou la réforme de l’impôt sur la fortune (ne plus taxer l’outil de travail), voire encore sur le report fiscal des pertes au delà de sept ans. Le Conseil fédéral vient d’affirmer pouvoir en matière sur cette dernière question. A suivre.

En outre, dans le cadre du programme de législature élaboré en mai, nous avons intégré un chapitre entier consacré aux start-up. Le Conseil fédéral y affirme vouloir, je cite « soutenir le développement des start-up », ainsi que « mettre en œuvre des mesures stimulant le capital-risque et le financement de projets innovants ».

Un groupe de travail mis en place pour la taxation des entrepreneurs

Dans cet esprit d’améliorer la fiscalité des start-up au niveau fédéral, Le Réseau s’est engagé également au niveau du cantonal (Vaud). Nous avons mis en place un groupe de travail avec la CVCI et l’Administration cantonale des impôts pour une fiscalité adaptée aux besoins des start-up vaudoises. La nouvelle politique zurichoise en la matière a en effet alerté Le Réseau : la méthode de valorisation des entreprises selon le dernier tour de table est gravement pénalisante pour les investisseurs et entrepreneurs. Le groupe de travail mis en place a permis de constater que le Canton de Vaud ne partage pas du tout ces méthodes, et nous nous en réjouissons ! Une journée de travail est consacrée à ce sujet le 9 décembre à la CVCI. Cette journée permettra aux entrepreneurs de maîtriser tous les éléments liés à leur fiscalité, et d’instaurer un dialogue constructif avec le fisc vaudois. Nous étudions la possibilité d’étendre ce groupe de travail à tous les cantons.

Le Réseau rejoint « digitalswitzerland »

Fin septembre 2016, l’association zurichoise « DigitalZurich 2025 » est devenue nationale, rebaptisée « digitalswitzerland ». C’est une bonne nouvelle : elle réunit les principaux acteurs du tissu économique suisse, et il est vital que nos poids lourds prennent pleinement conscience des enjeux de la numérisation au niveau national, et pas uniquement zurichois. Objectif : faire de la Suisse un pays à la pointe en matière numérique, sensibiliser les autorités aux besoins des entreprises innovantes face à la numérisation de la société, et organiser des événements afin de développer l’écosystème innovant en Suisse. Approché par DigitalZurich2025, Le Réseau a accepté de rejoindre le comité de digitalswitzerland pour y représenter la Suisse romande. En outre, Le Réseau sera l’antenne romande de digitalswitzerland, à l’EPFL Innovation Park. Ces éléments seront pleinement opérationnels d’ici la fin de l’année, et nous organiserons ensemble la prochaine Journée de l’Innovation, le 18 mai 2017 consacrée à la cybersécurité, avec le Conseiller fédéral Guy Parmelin.

En outre, nous allons travailler à la mise en place d’un accélérateur à start-up à Lausanne, l’équivalent du Kickstart Accelerator de Zurich.

 

Le Réseau en campagne pour la Health Valley

Le Réseau s’est associé à la Fondation Inartis pour promouvoir la marque Health Valley. Inartis anime depuis quelques années déjà une carte des entreprises romandes actives dans le domaine de la santé. Nous avons décidé de populariser et médiatiser cette « marque », tant au niveau suisse qu’international. Première action prévue : le 1er décembre à 13h, au Palais fédéral. Pendant la session, nous inviterons parlementaires et journalistes à découvrir la force innovante de notre région, en présence du président de la Confédération, Johann Schneider-Ammann, les Conseillers d’Etat Pierre Maudet (GE) et Philippe Leuba (VD), ainsi que le Président de l’EPFL Patrick Aebischer. D’autres événements suivront, en Suisse comme à l’étranger.

 La Journée de l’innovation 2016 lance la Media Valley romande

Près de 600 personnes ont participé à la troisième Journée de l’Innovation du Réseau, à l’EPFL, avec la Conseillère fédérale Doris Leuthard, et les principaux acteurs de la place médiatique suisse. L’occasion de se pencher sur le business model des médias à l’heure du numérique et des data sciences. Avec un constat : l’avenir de la profession est radieux, à condition qu’elle s’ouvre au monde scientifique et à l’innovation. Et que tous les acteurs collaborent. La RTS et l’EPFL montrent l’exemple : un media lab verra le jour. (lire la suite de l’article) ainsi que la galerie photos de l’événement. Au delà la journée, Le Réseau contribue ainsi à la concrétisation d’une media valley romande.

Comme indiqué plus haut, la prochaine Journée de l’Innovation aura lieu le 18 mai 2017 consacrée à la cyber-sécurité, avec le Conseiller fédéral Guy Parmelin.

En bref :

  • Soutenue et voulue par Le Réseau, la réforme de la CTI a été adoptée par le Parlement. Rebaptisée Innosuisse, elle sera plus souple, plus réactive, et pourra constituer des réserves. Elle répondra ainsi mieux aux besoins des entrepreneurs.
  • La Suisse s‘est dotée d’une stratégie numérique. Le Réseau salue cette initiative, et sera associé aux assises du numérique mises en place en 2017 par le Conseil fédéral.
  • En réponse à un postulat du Réseau, le Conseil fédéral va présenter un rapport sur l’économie collaborative d’ici la fin de l’année. En parallèle, le Conseil national a adopté une motion Derder pour adapter la loi sur la circulation routière à la révolution numérique et permettre notamment le développement d’entreprises de VTC.

Nouveaux visages

  • Le Réseau salue l’arrivée de Bérengère Miffon aux commandes opérationnelles de l’association, en remplacement de Raluca Dan, qui a souhaité donner une nouvelle orientation à sa carrière. Nous souhaitons une bonne suite à Raluca, et une cordiale bienvenue à Bérengère, qui a démarré ses activités le 1er octobre.
  • Nous avons renforce le comité du Réseau, avec deux arrivées de poids :
  • Edouard Bugnion, informaticien, entrepreneur à succès (co-fondateur notamment de VMWare), professeur EPFL et directeur du Data Sciences Center ETHZ / EPFL.
  • Dominique Mégret, investisseur, responsable de Swisscom Ventures.

Tous deux apportent de précieuses compétences supplémentaires en matière d’entrepreneuriat et d’innovation au sein du comité du Réseau. Bienvenue à eux, pour une année 2017 qui s’annonce fructueuse ! Entre la série de mesures pour les start-up attendues de la part du Conseil fédéral, et la création d’un fonds de fonds de capital-risque orienté sur la Suisse, nous sommes incontestables dans un « momentum »…

Pour le comité du Réseau,

Fathi Derder

Président

Share.

About Author

Bérengère Miffon

Bérengère est active dans la communication depuis plus de 10 ans. Ses diverses expériences en Suisse et à l'international en communication institutionnelle, communication de marque et de service, stratégie digitale et communication de start-up lui permettent aujourd'hui d'avoir une vision globale et efficace de la communication et du travail de chef de projet qu'elle est heureuse de mettre au service du Réseau.

Leave A Reply